Le sulfate de glucosamine efficace dans l'arthrose

Une étude à court terme menée par Kent Kwoh (*) et son équipe de Tucson aux États-Unis (Arizona) vient d’être publiée dans la revue Arthritis & Rheumatology. Selon les auteurs, la glucosamine n'améliore pas l'arthrose du genou.

Cet article a été repris dans de nombreuses revues grand public, mettant en doute l’efficacité des glucosamines dans le traitement de l’arthrose. Ceci nous incite à apporter quelques précisions quant à l’interprétation des résultats de cette étude.

La glucosamine est l'un des traitements alternatifs les plus répandus de l'arthrose du genou.

Dans le cadre de l’étude contrôlée citée plus haut, faite en double aveugle contre placebo, les chercheurs ont réparti 201 patients souffrant d’arthrose du genou en 2 groupes, recevant soit 1 500 mg de chlorhydrate de glucosamine/ jour soit un placébo/ jour pendant 24 semaines.

Au 1er jour et à la fin du 6ème mois de traitement, les chercheurs ont évalué pour les 2 groupes :

L’état clinique et fonctionnel des patients (test WOMAC).
Les lésions au niveau des cartilages, par IRM.
Les modifications biologiques liées à la dégradation du cartilage, par analyse urinaire.
Aucune différence n'a été observée entre les deux groupes que ce soit sur le plan clinique, à l’imagerie ou biologique.

Les auteurs concluent que l’étude n'a pas montré d’efficacité de la glucosamine dans la réduction des lésions des cartilages du genou, le soulagement de la douleur ou l'amélioration de la fonction articulaire du genou.

Cette étude appelle 3 remarques :

Les auteurs utilisent dans leur étude, le chlorhydrate de glucosamine dont on sait depuis longtemps, qu’il n’a pas d’efficacité dans l’arthrose. Contrairement au sulfate de glucosamine. La raison serait liée à une très mauvaise absorption digestive du chlorhydrate par rapport au sulfate (1).
Il est absolument impossible de montrer un effet bénéfique structural de la glucosamine dans l’arthrose après un traitement aussi court (6 mois). Cet effet a par contre été démontré dans des études plus longues (3 ans) (2.3.4)
Des études ont montré l’efficacité du sulfate de glucosamine dans la réduction de la quantité des CTX II urinaires, reflet de la dégradation du cartilage (5). D’autres ont montré que le sulfate de glucosamine régularise le métabolisme du chondrocyte arthrosique (6).

Conclusion

Ainsi, avec d’autres auteurs (7), nous pensons que le sulfate de glucosamine à raison de 1500 mg par jour est un excellent traitement de fond de l’arthrose en général et de celle des membres inférieurs en particulier, localisations dans lesquelles il a pu montrer un effet antalgique et structural incontestable (7).

Pour information :
Il faut rappeler, pour répondre à des interrogations récurrentes, que la glucosamine ne semble avoir aucun effet sur le sucre dans le sang et la sécrétion d'insuline, ce qui la rend généralement utilisable (8).

À retenir :
Il ne faut pas confondre chlorhydrate de glucosamine et sulfate de glucosamine.

Découvrez le sulfate de glucosamine dans Cuivramine®

Cuivramine

Bibliographie

(*) Kwoh CK1, Roemer FW, Hannon MJ, Moore CE, Jakicic JM, Guermazi A, Green SM, Evans RW, Boudreau R. The Joints on Glucosamine (JOG) Study: The effect of oral glucosamine on joint structure, a randomized trial. Arthritis Rheumatol. 2014 Mar 11. DOI: 10.1002/art.38314

(1) Jackson CG, Plaas AH, Sandy JD, Hua C, Kim-Rolands S, Barnhill JG, Harris CL, Clegg DO: The human pharmacokinetics of oral ingestion of glucosamine and chondroitin sulfate taken separately or in combination. Osteoarthr Cartil 2010, 18:297–302.

(2) Reginster JY, Deroisy R, Rovati LC, Lee RL, Lejeune E, Bruyere O, Giacovelli G, Henrotin Y, Dacre JE, Gossett C: Long-term effects of glucosamine sulphate on osteoarthritis progression: a randomised, placebo-controlled clinical trial. Lancet 2001, 357:251–256.

(3) Pavelka K, Gatterova J, Olejarova M, Machacek S, Giacovelli G, Rovati LC: Glucosamine sulfate use and delay of progression of knee osteoarthritis: a 3-year, randomized, placebo-controlled, double-blind study. Arch Intern Med 2002, 162:2113–2123

(4) Bruyere O, Pavelka K, Rovati LC, Deroisy R, Olejarova M, Gatterova J, Giacovelli G, Reginster JY: Glucosamine sulfate reduces osteoarthritis progression in postmenopausal women with knee osteoarthritis: evidence from two 3-year studies. Menopause 2004, 11:138–143

(5) Yoshimura M, Sakamoto K, Tsuruta A, Yamamoto T, Ishida K, Yamaguchi H, Nagaoka I: Evaluation of the effect of glucosamine administration on biomarkers for cartilage and bone metabolism in soccer players. Int J Mol Med 2009, 24:487–494.

(6) Piperno M, Reboul P, Hellio Le Graverand MP, Peschard MJ, Annefeld M, Richard M, Vignon E: Glucosamine sulfate modulates dysregulated activities of human osteoarthritic chondrocytes in vitro. Osteoarthr Carti 2000, 8:207–212.

(7) Henrotin et al.: Physiological effects of oral glucosamine on joint health: current status and consensus on future research priorities. BMC Research Notes 2013 6:115.

(8) Simon RR, Marks V, et al. A comprehensive review of oral glucosamine use and effects on glucose metabolism in normal and diabetic individuals. Diabetes Metab Res Rev. 2011 Jan;27(1):14-27.