État des fonctions cognitives dans la fibromyalgie

Les patientes souffrant de fibromyalgies se plaignent de problèmes cognitifs comme des pertes de mémoire, des difficultés de langage, et des difficultés d'apprentissage.

C'est le « fibrofog » des anglo-saxons que l'on traduirait en français par une sensation désagréable de brume ou brouillard cérébral qui, variable dans son intensité, peut se manifester à tout moment. Il est généralement maximum à l'acmé des douleurs et interfère sur le travail et la vie quotidienne. Ce syndrome de dysfonctionnement cognitif, qui échappe souvent au praticien, fait pourtant désormais partie des critères diagnostiques de l'affection pour l'ACR (American College of Rheumatology).

Une étude italienne, publiée en juillet 2014 dans la revue Arthritis Care and Research, a tenté d'évaluer ces manifestations.

Une équipe autour de Valentina Tesio à Turin (Italie) a mené une enquête auprès de 30 femmes atteintes de fibromyalgie et âgées de 53 ans en moyenne (18 à 70 ans) qui se sont présentées spontanément et successivement dans le service hospitalier concerné. Chacune d'entre elles a ensuite été appariée avec une femme aux caractéristiques similaires mais sans affection rhumatologique décelable et notamment absence de douleurs chroniques, l'ensemble de ces dernières formant un groupe témoin de comparaison.

La totalité des sujets inclus a rempli divers questionnaires et a été soumise à des tests d'évaluation neurocognitive portant notamment sur la mémoire, l'attention et la concentration avec mesure objective pour 4 composantes fonctionnelles exécutives suivantes :

  • capacité de déplacer l'attention entre différentes tâches selon les besoins.
  • capacité d'inhiber des réponses automatiques ou routinières au besoin.
  • capacité de remplacer des informations obsolètes par de nouvelles plus pertinente.
  • capacité d'accéder à la mémoire à long terme nécessaire au langage.

Des défauts d'attention, de mémoire à long terme, de celle du travail et notamment la capacité à passer d'une activité à une autre ou à modifier la routine, ont été observés chez les patients fibromyalgiques comparativement aux témoins.

Les participantes atteintes par la maladie estimaient que ces troubles étaient facilement détectés par l'entourage et affectaient leurs rapports sociaux. Elles avaient conscience d'une baisse de l'acuité mentale, de troubles de la mémoire avec des difficultés de langage entrainant des effets négatifs sur la qualité de vie.

Il y avait aussi une corrélation directe entre la gravité de la fibromyalgie et le degré de dégradation des troubles cognitifs.

Tesio V, Torta DM, Colonna F, Leombruni P, Ghiggia A, Fusaro E, Geminiani GC, Torta R, Castelli L.
Are Fibromyalgia patients cognitively impaired? Objective and subjective neuropsychological evidence. Arthritis Care Res (Hoboken). 2014 Jul 21.

Découvrez Fibromyalgine®, pour vous aider à lutter contre la fibromyalgie

Fibromyalgie