Arthrose et cures thermales

Quels en sont les résultats dans l’arthrose ?

Très peu d’études scientifiques bien menées ont été réalisées mais nous en retiendrons une qui fait sans conteste référence et que le monde de la rhumatologie connait bien désormais : c’est l'étude Thermarthrose qui avait pour but d’évaluer le service médical rendu de la cure thermale dans le traitement de l’arthrose du genou. Elle a été réalisée en 2009 sous la direction de Romain Forestier et a concerné Aix les Bains, Dax et Balaruc.

Dans ce travail 462 patients répartis en 2 groupes d’études ont été inclus.

Le groupe cure : 232 patients, accueillis dans les 3 stations thermales plus haut citées ont reçu, en complément de leur traitement habituel, des soins thermo-minéraux pendant 18 jours.

Le groupe témoin : 230 patients ont suivi leur traitement habituel.

Le score d’évaluation utilisé est validé et recommandé internationalement. Il s’agit de la réduction de la douleur et/ou l’amélioration des capacités fonctionnelles mesurée sur une échelle visuelle analogique graduée de 0 à 100mm et par un score de WOMAC.

Les patients ont été évalués à l’inclusion, puis à 3, 6 et 9 mois.

Ce travail a démontré que la cure thermale représente une amélioration du service médical rendu par rapport aux thérapeutiques non chirurgicales habituelles de la gonarthrose.

À 6 mois, on observe, de manière statistiquement significative une amélioration du score de la douleur (EVA de 100 mm) de 11,4 (+/- 24,9) chez les curistes et de 4,0 (+/- 22,8) chez les témoins (p = 0,003) ; l’amélioration du score d’incapacité (score de Womac) est de 8,5 (+/- 14,7) chez les curistes et de 3,0 (+/- 15,4) chez les témoins (p<0,001). Pour une visualisation plus concrète, on peut présenter sous forme de pourcentages cette amélioration de la douleur

Pourcentage d’amélioration des scores de douleur (EVA)

3 mois 6 mois 9 mois

Curistes 22 % 20 % 25 %

Témoins 14 % 5 % 7 %

Pourcentage d’amélioration du score fonctionnel (Womac)

3 mois 6 mois 9 mois

Curistes 21 % 23 % 21 %

Témoins 14 % 10 % 10 %

L’effet thérapeutique de la cure thermale chez le gonarthrosique est donc une amélioration significative des douleurs et des capacités fonctionnelles par rapport au traitement non chirurgical ; cette amélioration se maintient stable au 9e mois. Il n’a pas été mis en évidence de différences entre les centres thermaux.

Découvrez Cuivramine®

Cuivramine