Etude multicentrique prospective des facteurs prédictifs de réponse à une injection d’un acide hyaluronique réticulé à libération prolongée dans l’hallux rigidus

 

T. Conrozier (1) ; S. Mellac-Ducamp (2) ; J. Porterie (3) ; J. Despaux (4) ;

J. Fulpin (5) ; JY. Coillard (6) ; L. Galois (7)

(1) Hôpital Nord Franche-Comté, Trévenans; (2) Rhumatologie, Centre hospitalier, Nevers;

(3) Rhumatologie, Cabinet Médical, Auch; (4) Rhumatologie, Centre de rhumatologie Le

Bonze, Montélimar; (5) Rhumatologie, Cabinet Médical, Hyères; (6) Chirurgie du pied, CLINIQUE DU PARC, Lyon; (7) Campus biologie-santé, avenue de la forêt de haye, UMR 7365 CNRS-Université de Lorraine, IMoPA, Vandœuvre-lès-Nancy

 

Introduction :

Etude multicentrique prospective des facteurs prédictifs de réponse à une injection d'un acide hyaluronique réticulé à libération prolongée dans l'hallux rigidus.

Patients et méthodes :

Etude pilote, prospective, multicentrique (EUDRACT 2015-AO1904-45). Investigateurs: chirurgiens de l'avant-pied et rhumatologues. Critères d'inclusion: Arthrose de la MTP1, non soulagée par les antalgiques, les AINS et/ou le port d'une orthèse plantaire. Critères d'exclusion: hallux valgus, autre arthropathie de la MTP1, viscosupplémentation de la MTP1 au cours des 3 derniers mois, corticoïdes IA au cours du dernier mois, chirurgie planifiée au cours des 3 mois suivant l'inclusion.

Intervention: injection IA de 1 ml d'HANOX-M-XL sous contrôle radio ou échographique dans la MTP1.

Données à l'inclusion :

Age, sexe, IMC, traitements actuels et antérieurs de l'arthrose, évaluation de la douleur à la marche par le patient (échelle 0-10), stade radiologique de MENZ (0-3). Données à la visite de 3 mois: évaluation de la douleur à la marche par le patient, évaluation par le patient de l'efficacité du traitement (0-3), variation de la consommation d'antalgiques, évaluation de la tolérance.

Critère principal :

Variation de la douleur entre J0 et J90. Les facteurs prédictifs de l'amélioration de la douleur ont été étudié en analyse univariée puis multivariée sur la population en intention de traiter

Résultats :

Population ITT: 66 sujets (48 femmes), âge moyen 60 ans, durée des symptômes 24,9 mois, douleur à la marche 6.5+1.8. A l'inclusion il n'y avait pas de corrélation entre le niveau de douleur et l'âge, le sexe, l'ancienneté des symptômes et le stade radiologique. A J90, la douleur moyenne était de 2.8+2.3, soit une différence par rapport à J0 de -3.1+2.9 (p<0.0001). Le score de douleur à J90 variait significativement en fonction du stade radiologique (p=0.001). Il était de 2.0 ± 1.9 dans les stades 1, 3.1 ± 2.3 dans les stades 2 et de 3.3 ± 2.4 en cas de stade 3. En analyse multivariée la réponse clinique n'était corrélée à aucun critère clinique ou démographique, ni au type de guidage. Elle restait meilleure dans les stade 1 que dans les stades 2 et 3 (p=0.02). En revanche, la perception de l'efficacité par les patients n'était pas significativement différente selon les stade radiologique. 80% des stade 1, 64% des stades 2 et 67% des stades 3 ayant considéré l'injection comme très efficace ou efficace (p=0.4) . 59% des patients prenant des antalgiques les avaient diminué lors de la visite finale. Enfin 15 patients (22.7%) ont présenté un effet indésirable local dans les suites immédiates ou les 24 heures suivant l'injection. Tous ont été résolutifs en moins de 7 jours. La survenue d'un effet indésirable n'affectait pas le résultat final.

Conclusion :

Cette étude pilote multicentrique, à partir de la plus grande cohorte jamais réalisée dans l'hallux rigidus, suggère qu'une injection unique de 1 ml d'un viscosupplément à libération prolongée, améliore d'environ 50%, 2/3 des patients quelque soit le stade radiologique de l'arthrose mais que l'amplitude de l'effet est plus important dans les stades radiolgiques précoces.