Arhtrose du pouce ou rizhartrhose


Douleur dans les doigts : et si c'était de la rhizarthrose ?


L'arthrose peut toucher toutes les parties du corps et à tous les âges. Parmi les formes les plus fréquentes, la rhizarthrose ou arthrose du pouce qui provoque des douleurs constantes et vraiment gênantes. Précisément localisée à la base du pouce, cette douleur de la main et des doigts peut être soulagée par des méthodes médicamenteuses ou non, un arsenal thérapeutique qui couple plusieurs moyens dont certains 100% naturels. Zoom sur cette pathologie invalidante.


Qu'est-ce que la rhizarthrose ?

La rhizarthrose est donc une forme d'arthrose de la main qui touche spécifiquement la base du pouce. Elle intervient suite à une destruction plus ou moins rapide des cartilages d'une ou des deux articulations de la base du pouce.


Cette atteinte peut porter sur le trapèze (articulation située entre l'os du poignet et la phalange du pouce). On parle alors d'une atteinte trapézo-métacarpienne. Elle peut également être scapho-trapézienne si elle concerne l'articulation située entre l'os du poignet et l'os scaphoïde.



Qui est touché par l'arthrose de la main ?

La rhizarthrose est le plus souvent observée chez les sujets âgés de plus de 50 ans avec une majorité de femmes. Mais il s'agit d'une généralité qui a ses exceptions. Les douleurs à l'articulation de la main peuvent toucher tout le monde, tout âge et sexe confondus. Il n'est ainsi pas rare de voir de jeunes gens atteints de rhizarthrose suite à un usage intensif du clavier et de la souris.



Même si certains publics sont identifiés comme plus à risque, l'arthrose des doigts ne connaît pas de causes précises avec certitude. Selon les rhumatologues, il existe cependant quelques dénominateurs communs, terrains favorables à l'apparition de l'arthrose du pouce :



  • Une surutilisation du pouce liée à une activité professionnelle spécifique (usage du clavier et de la souris comme précédemment évoqué, profession dans le domaine de la couture...)
  • Une maladie inflammatoire à microcristaux, la chondrocalcinose.
  • Des causes héréditaires.
  • L'obésité et ses facteurs systémiques. Les molécules inflammatoires sont en effet libérées dans le sang par les tissus gras.



Quels sont les symptômes de la rhizarthrose ?


L'arthrose du pouce est principalement diagnostiquée suite à des douleurs dans les doigts lors de la prise d'un objet sous forme de pince ou lorsque le sujet souhaite serrer un objet. On peut également observer une déformation du pouce amenant alors une gêne à la fois dans la fonction mais également dans l'esthétisme de la main.

"L'arthrose digitale entraîne des douleurs des doigts, un enraidissement (à l'origine de difficultés pour prendre un objet, ouvrir une bouteille), des déformations et des nodules en regard des articulations (nodules d'Heberden)", explique le Professeur Francis Berenbaum, médecin rhumatologue à l'hôpital Saint-Antoine.

Le diagnostic de rhizarthrose peut être posé avec fiabilité après des examens médicaux consistant en une radiographie et une auscultation clinique. Il est ensuite difficile, pour ne pas dire impossible, d'anticiper l'évolution de la pathologie. Elle est variable en fonction des personnes et peut prendre la forme de poussées douloureuses épisodiques ou chroniques. Certaines formes évolutives peuvent également entraîner d'importantes déformations de la main.


Comment soigner l'arthrose du pouce ?

La prise en charge de la rhizarthrose peut prendre plusieurs formes pharmacologiques ou non mais elle doit être rapide. Le premier bon réflexe en cas de douleurs transitoires aux articulations des doigts est d'appliquer du chaud et du froid par alternance. L'effet est souvent immédiat même s'il ne dure pas. Les compresses sont donc un moyen de soulager les crises en temps réel.

Une fois le diagnostic posé, le rhumatologue peut proposer une orthèse à savoir une attelle qui permet une bénéfique immobilisation de jour comme de nuit. L'efficacité de l'attelle pour soulager les douleurs articulaires liées à la rhizarthrose est prouvée.

Enfin, l'arthrose du pouce évoluant par crises et poussées d'intensité variable, la douleur peut également être soulagée par la prise d'anti-inflammatoires par voie locale lorsqu'elle devient insupportable. Le patient peut alors appliquer une compresse imbibée d'anti-inflammatoire ou une crème. Des infiltrations locales à base de cortisone peuvent également être prescrites pour les formes les plus sévères de rhizarthrose, celles qui se manifestent par une arthrose digitale très inflammatoire. Le traitement par voie générale est évité autant que possible pour limiter les potentiels effets indésirables. Il peut cependant être nécessaire en cas de crises difficilement supportables.

À noter que ces traitements visent à enrayer la douleur mais ne permettent pas de lutter contre la déformation des articulations. En cas de nodules vraiment gênants et inesthétiques, une chirurgie est proposée. Mais l'opération reste très exceptionnelle au regard notamment de ses résultats aléatoires.

Quels exercices pour soulager la rhizarthrose ?

Un suivi en kinésithérapie peut également être conseillé pour les patients souffrant de rhizarthrose. Le professionnel va principalement travailler sur la mobilité des articulations afin de prévenir l'enraidissement et de leur rendre une partie de leur souplesse.

Conserver une certaine mobilité du pouce, et plus largement de la main, est indispensable pour le patient atteint de rhizarthrose. Il peut ainsi compléter les séances de kinésithérapie par des exercices simples mais quotidiens consistant en un travail de préhension et de pince. Les actions les plus simples, comme serrer une balle en mousse, visser et dévisser un bouchon de bouteille, sont souvent les plus efficaces à condition qu'elles soient régulières.


Comment lutter contre la douleur dans les doigts de manière naturelle ?

Il existe sur le marché des traitements anti-arthrosiques naturels qui ont fait leurs preuves. Ces traitements le plus souvent formulés à base de sulfate de chondroïtine, de sulfate de glucosamine et d'insaponifiables d'avocat-soja sont bien tolérés par les patients. Après accord du médecin référent, il est donc possible de tester ces solutions issues de la recherche non-médicamenteuse.

Parmi les solutions les plus innovantes du marché, HAppyMini® est un viscosupplément de seconde génération préconisé dans les cas d'articulations douloureuses et enraidies. Sous forme d'injection intra-articulaire unique, il soulage rapidement la douleur liée à l'arthrose des petites articulations. Sa forte concentration en acide hyaluronique et en mannitol permet d'apaiser les articulations et de retrouver facilement de la mobilité sur le long terme. Très bien toléré, HAppyMini® est un dispositif médical disposant d'un marquage CE. Vous souffrez d'arthrose de la main ? De rhizarthrose ? Découvrez les avis des patients HAppyMini®



Sources :

Qu'est-ce que l'arthrose du pouce ou rhizarthrose ? - Journal des Femmes

Institut Sud Aquitain de la Main et du Membre Supérieur : Conseils aux patients après rhizarthrose

Arthrolink : le site de l'arthrose 

Arthrolink : arthrose des doigts et des poignets 

Labrha - l'arthrose du pouce ou rhizartrhose